• 261
    0

    Alors que les extrémistes islamiques ont intensifié leurs attaques au Burkina Faso au début de l’année, le chef du coup d’Etat, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, a exhorté la population de la nation ouest-africaine à lui donner jusqu’en septembre pour améliorer la situation en tant que président par intérim. Un groupe d’officiers subalternes lui ...